Dr Pibarot

Dr Philippe Pibarot
DVM, PhD, FACC, FAHA, FESC, FASE, FCCS

Dr Philippe Pibarot dirige la Chaire de Recherche du Canada en Maladies Valvulaires Cardiaques à l’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec et il est professeur titulaire à la faculté de médecine de l’Université Laval. Après avoir complété ses études de médecine vétérinaire en 1987 à l’Université Claude Bernard de Lyon en France, le Dr Pibarot a immigré au Québec où il a obtenu un diplôme de PhD dans le domaine des sciences cardiovasculaires à l’Université de Montréal en 1995. Il s’est joint à l’Hôpital Laval et l’Université Laval en 1998 où il a établi son laboratoire de recherche sur les maladies affectant les valves cardiaques.

Environ 800 000 canadiens souffrent de maladies valvulaires cardiaques, qui sont directement responsables de 25 000 décès chaque année en Amérique du Nord. Malgré cela, les mécanismes des cardiopathies valvulaires ne sont pas bien élucidés, et il n’existe toujours pas de traitement médical permettant de ralentir leur progression.
La sténose aortique, la plus courante des maladies valvulaires, est une maladie cardiaque qui évolue lentement et conduit à la calcification et à l’obstruction de la valve aortique du cœur. Quand le patient manifeste une sténose aortique sévère, le seul traitement efficace consiste à remplacer la valve aortique atteinte par une valve prothétique.

Les projets de recherche menés par le Dr Pibarot et son équipe visent à élucider les mécanismes régissant les maladies valvulaires cardiaques et de concevoir de nouvelles approches pharmacologiques, chirurgicales ou percutanées pour améliorer le traitement de ces maladies. Les principales réalisations des dernières années portent sur la découverte de l’implication de l’axe lipoprotéine(a) / phospholipides oxydés / lipoprotéine-associée phospholipase A2 / autotaxine dans l’initiation et la progression de la sténose aortique. Cette découverte ouvre de nouvelles avenues pharmacologiques pour ralentir la progression de la sténose aortique. Par ailleurs, cette équipe a eu une contribution importante dans l’amélioration du diagnostic et du traitement de la sténose aortique à bas débit et bas gradient qui posent des défis importants. Leurs recherches à ce sujet ont influencé les guides de pratique. L’équipe du Dr Pibarot a aussi contribué largement à la validation et l’avancement des thérapies valvulaires par cathéter. L’Institut Universitaire de Cardiologie et de Pneumologie de Québec, est un des principaux centres d’excellence dans le monde sur cette technologie qui a révolutionné le traitement des maladies valvulaires.

Le Dr Pibarot dirige plusieurs projets de recherche de grande envergure impliquant plus de 60 hôpitaux et universités au Canada et dans d’autres pays. Ces projets sont financés par les Instituts de Recherche en Santé du Canada et par des contrats de recherche avec l’industrie. Le Dr Pibarot a publié plus de 500 articles scientifiques et présenté plus de 800 conférences invitées dans de nombreux pays au cours de sa carrière.

-Subventions-

  •  2015: Fondation de l’institut universitaire de cardiologie et de pneumologie de Québec: Étude de la disparité homme/femme dans la calcification et la fibrose de la valve aortique.

-Prix et distinctions-

  • 2017-10-15: Prix d’excellence – Fondation Jacques-de-Champlain/ Fondation des maladies du cœur du Québec ($20,000)

-Publications-

Contact: philippe.pibarot@med.ulaval.ca


 

FR