Les contributions et le rayonnement

Contributions :

Impact du sexe dans la pathophysiologie de la sténose aortique (SA):

Nous avons montré pour la première fois que les femmes présentent une calcification plus faible de la valve aortique comparativement aux hommes pour la même sévérité hémodynamique de la SA (Circ Cardiovasc Imaging. 2013; 6 (1): 40-7; J Am Coll Cardiol. 2013 décembre 17; 62 (24): 2329-38). Ensuite, nous avons démontré que les femmes ont plus de fibrose valvulaire par rapport aux hommes, localisées dans un tissu conjonctif plus dense (Circulation Research 2017 17 fév., 120 (4): 681-691).

Utilité de la calcification valvulaire aortique (CVA) pour évaluer la sévérité de la sténose aortique (SA) :

Nous avons montré que la CVA est bien corrélée à la sévérité hémodynamique de la SA chez les hommes et les femmes. Cependant, les femmes ont une sévérité hémodynamique similaire à celle des hommes pour des charges inférieures de CVA,  même après la normalisation pour la surface corporelle ou la surface de la valve aortique qui sont plus petites chez les femmes (Circ Cardiovasc Imaging, 2013; 6 (1): 40-7). Nous avons également défini le seuil de CVA chez les hommes et les femmes pour identifier une SA sévère chez les patients présentant des marqueurs discordants de sévérité de SA à l’échocardiographie (J Am Coll Cardiol, 2013; 62 (24): 2329-38) et la CVA est un prédicteur indépendant de la mortalité (J Am Coll Cardiol, 2014; 64 (12): 1202-13).

Devenir des patients avec une sténose aortique (SA) à bas débit et bas gradient avec un fraction d’éjection du ventricule gauche préservée :

Nous avons montré que le faible débit, documenté par le volume déjection indexé, est un prédicteur de mauvais devenir. Après un ajustement pour d’autres facteurs de risque, les patients atteints de SA paradoxale à bas débit et bas gradient doublent leur risque de mortalité cardiovasculaire par rapport à des patients atteints de SA modérée ou sévère à débit normal. Le remplacement de la valve aortique était significativement associé à une meilleure survie dans le groupe SA à bas débit paradoxale (J Am Coll Cardiol, 2012; 60 (14): 1259-67). Nous avons montré que le bas débit était également associé à une mortalité opératoire plus élevée après le remplacement de la valve aortique chez des patients à bas débit paradoxal par rapport aux patients à débit normal (J Am Coll Cardiol, 2015; 65 (7): 645-53). Enfin, chez les patients avec une aire valvulaire inférieure à 1cm2, le remplacement valvulaire est associé à une meilleure survie sans égards au gradient (JACC Cardiovasc Imaging. 2016 Jul;9)


Rayonnement:

Le laboratoire est présent à la plupart des congrès de cardiologie depuis sa création (2014) par des présentations invitées mais surtout par la présentation de résultats innovateurs par les étudiants du laboratoire.

FR